A part ça‎ > ‎

Petite frayeur sur la fin pour Ensisheim

publié le 28 janv. 2013 à 02:24 par Marie   [ mis à jour : 28 janv. 2013 à 02:40 ]
Dna, Lundi le 28 Janvier 2013 :

En quelques minutes, Ludivine Collin et ses coéquipières renouent avec leurs automatismes. Leur dernier match disputé le 15 décembre, toutes appréhendaient cette reprise.

13-7, les joueuses de Charles Gauthier se montrent en forme et prennent rapidement le large. Collin attaque fort, Kuhry se montre efficace au block et quand Ensisheim ne plante pas le point, Émilie Munch prend la relève en poussant Saint-Dizier à la faute (21-11). Les locales concluent aisément ce premier set sur un dernier block de Kuhry (25-12).

Début du deuxième set, les points s'enchaînent à une allure fulgurante (5-1).

Soudain, c'est le coup d'arrêt. Sans crier gare, Saint-Dizier remonte tout aussi rapidement qu'Ensisheim avait pris le large, s'offrant même le luxe d'égaliser avant de mener : 5-5 puis 5-7.

Esake remet les pendules à l'heure : 7-7 et Collin se montre redoutable au service (10-8). Relancées, les joueuses du coach Gauthier creusent l'écart et empochent cette deuxième période 25-14.

À un set de la défaite, Saint-Dizier ne s'avoue pas pour autant vaincu et reste au coude à coude avec Ensisheim (14-14 puis 23-23). Ludivine Collin et ses coéquipières en balbutient leur volley. De l'autre côté, Saint-Dizier parvient à ramener des balles improbables et taquiner la réception alsacienne. Les égalités s'enchaînent, Ensisheim se fait peur.

26-26, Saint-Dizier faute: 27-26. Tout en finesse, Esake en profite pour libérer son équipe en lui offrant le point de la victoire.

« Nous avons joué juste sur le premier set et en gagnant le deuxième, je pense que nous sommes tombées dans un excès de confiance, ce qui leur a laissé la porte ouverte », souffle Ludivine Collin, la capitaine.

Plus de peur que de mal, au final.Émilie Jafrate

Ludivine Collin (à l'attaque) et Ensisheim ont failli laisser un set en cours de route...
Comments