Actus SUC Volley‎ > ‎

DNA du 7 Novembre 2011 - Le SUC enfonce la Colmarienne

publié le 6 nov. 2011 à 21:10 par Lee o'Nel   [ mis à jour le·6 nov. 2011 à 21:10 par Marie ]

NATIONALE 3 féminine

Le SUC enfonce la Colmarienne

Pinto Da Silva sert le poing, mais ce sont bien Rauscher et les filles du SUC qui l’ont emporté face à la Colmarienne. Photo DNA

Les spectateurs qui étaient un peu plus nombreux qu’à l’accoutumée auront assisté à une superbe prestation de volley. Et même si les Colmariennes ont concédé une défaite, elles n’ont pas à rougir car les filles d’Ebenner ont dû batailler longuement.

Le premier set aura été splendide tant les deux équipes auront offert un spectacle haut en couleur.

À la puissance au filet de filles telles que Mennrath et Clody-Rauscher (8-14), les locales répliquent sur une série au service de la passeuse Pinto Da Silva et surtout sur les contres de la jeune Herzog (17-17).

Colmar est mené de deux points à 22-24 et revient sur un ace de la passeuse locale. Malheureusement pour les filles de Jurek, une attaque dehors d’Heinrich coûte le set. Le second acte permet aux deux équipes de prendre le contrôle de la partie (7-7). Moment que choisi Hueber pour réaliser une série au service avec l’aide d’Ansgt qui marque quatre points (12-7). Colmar est encore en tête de quatre longueurs (20-16) avant que Mennrath et Clody- Rausher permettent à ses coéquipières de repasser devant (20-21).

Un ace de Clody-Rausher sur une erreur de jugement de la réception parachève le travail (23-25).

Le troisième set va voir la jeune Gotscheck se montrer à son avantage, notamment en contrant beaucoup de ballon (12-10). Jantzen-Mingori va se distinguer sur des attaques en bout de filets et aider ses partenaires à s’imposer dans ce troisième set (25-19). À l’image du second set, les Colmariennes font la course en tête dans le dernier set (15-11) sur un superbe contre d’Herzog. Les Strasbourgeoises reviennent peu à peu dans la partie grâce à Moss et Mennrath dont les attaques font mal (18-15). Les deux équipes se livrent alors totalement à l’image de l’excellent libero Colmarien Spiesser… Dommage que ses partenaires ne suivent pas son énergie (20-21).

Le mental craque ensuite pour les locales qui s’inclinent finalement face à un adversaire tout simplement plus consistant à la réception et au contre.


DNA - Edition du 07 Novembre 2011


Comments